Le technicien électrotechnicien est le spécialiste des applications de l’électricité : il conçoit, analyse, installe et s’occupe de la maintenance des équipements électriques domestiques, industriels (automatisation, automates programmables) ou de bureau.

En quoi consiste ce métier ?

Moteurs à très grande vitesse (60 000 tours à la minute), lignes à haute tension, traction électrique des trains : partout où règne l’énergie, on trouve le technicien électrotechnicien. Son métier varie selon l’endroit où il travaille.
Dans une entreprise de construction de matériels électriques (moteurs, transformateurs), il participe, sous la direction d’un ingénieur, à la création de nouveaux produits : calcul des bobinages, réalisation de plans ou de schémas. Il peut prendre en charge les essais de prototypes et définir les tests à réaliser sur les produits fabriqués par l’entreprise.

Chez un installateur-intégrateur, on peut lui confier la conception de l’installation électrique d’un immeuble ou d’une usine : calcul des caractéristiques électriques des équipements ou des appareillages ; réalisation du schéma d’ensemble de l’installation ; etc.

 

CONDITIONS D’ACCÈS – PRÉ-REQUIS

Le recrutement se fait au niveau national.
Il faut être titulaire d’un baccalauréat :
• STI 2D EE • Général S série scientifique profil sciences de l’ingénieur
• Professionnel E.L.E.E.C
L’admission se fait après étude des dossiers de candidature.

 

LES EMPLOIS DU TECHNICIEN SUPÉRIEUR

• Technicien chargé d’études
• Technicien méthodes industrialisation
• Technicien de maintenance
• Technicien de chantier